Des bacs à compost au Jardin Marcotte !

Inaugurés au début de la saison, le Jardin Marcotte dispose désormais de bacs à compost. C’est l’occasion de rappeler ici ce qu’est un compost, comment bien l’entretenir et quoi faire du terreau obtenu !

Le compost, c’est quoi ? 

Avant toute chose, le compost est une matière vivante : il demande une attention soutenue et un soin régulier, du moins dans un contexte urbain.

Créer un compost est une manière écologique et efficace de réduire et de transformer ses déchets verts, puis de les réutiliser sous une autre forme. L’idée est de recréer les conditions de décomposition naturelles que l’on peut trouver dans les sous-bois par exemple, où les feuilles, branches et autres matières organiques se décomposent sur le sol en enrichissant ce dernier.

Pour qu’un compost fonctionne bien, se décompose bien donc, il doit compter sur la participation de nombreux être vivants : des macro et micro-organismes qui participent à sa décomposition. Ces organismes (différentes sortes de vers, bactéries, champignons…) consomment et digèrent la matière en réduisant à chaque fois la taille des éléments qui la composent. C’est cette « digestion » qui va permettre au sol d’absorber et d’intégrer ces éléments. Sans la participation de ces organismes, les éléments seraient inassimilables par le sol, et donc ne pourraient pas, par la suite, être réabsorbés par les plantes. Le compost est terminé lorsqu’il n’y a plus de matière à décomposer. On récupère une matière sombre, au volume réduit par rapport à celui initial, qui sent le sous-bois. Le terreau récupéré est riche, et vous pouvez l’utiliser pour faire des semis en godets au printemps, ou le mettre directement au pied de vos plantes afin de booster leur croissance !

Concrètement le compost, comment ça marche ? 

Concrètement, créer un compost consiste à accumuler des matières organiques (riches en eau, de couleur verte et qui se décomposent facilement) coupées en petits morceaux. Cet apport en matières organiques est complété par un apport en matières sèches (pauvres en eau, de couleur marron et qui se décomposent lentement) telles des copeaux de bois, des feuilles mortes ou des branchages par exemple. Les matières sèches vont permettre d’absorber l’excès d’humidité et vont jouer le rôle « d’éléments structurants » : grâce à leur forme compact, elles garantissent la circulation de l’oxygène dans l’intégralité du compost. Il est en effet très important que le compost soit oxygéné : cet oxygène qui circule permet aux macro et micro-organismes de respirer et de continuer à décomposer la matière. Privés d’oxygène, cette vie meurt et à la place d’une décomposition, le compost se met à pourrir (milieu privé d’oxygène, dit anaérobique). Cela est facilement identifiable à l’odeur : l’agréable senteur de sous-bois laisse place à une forte odeur de pourri. Lorsque cela arrive, il est important de remuer le compost pour l’oxygéner, et d’y apporter davantage de matières sèches pour équilibrer l’humidité.

Si un compost trop humide pourrit, un compost à l’inverse trop sec se décompose trop lentement. Si c’est le cas, il faudra rajouter davantage de matières organiques qui vont rajouter de l’humidité.

Que dois-je mettre dans mon compost ?

  • Tous vos déchets verts (épluchures de fruits et légumes coupées en petits morceaux)
  • Les agrumes, tant qu’ils sont coupés en morceaux également
  • Les coquilles d’oeufs pillées

Que dois-je éviter ?

  • Pas de viande
  • Pas de fromage
  • De préférence pas de féculents (riz, pâtes…)

En moyenne, on remplit un bac à compost sur une durée de 6 mois, en ajustant les différents apports de la manière indiquée plus haut. Ensuite, le compost est basculé dans un autre bac, appelé bac de maturation. À ce moment là, on n’y touche plus. Il mature ainsi pendant 4 à 6 mois, avant que l’on puisse récupérer du terreau prêt à être utilisé au jardin ! Au total, cette technique de compostage demande une dizaine de mois pour obtenir du terreau.

Il existe d’autres méthodes de compostage (lombricomposteur, paillage, compostage à chaud…) que vous pouvez chercher sur internet.

Une dernière info : Nos bacs à compost sont fermés pendant l’hiver, mais dès fin mars 2021 vous pourrez passer nous voir pendant nos heures de permanences les mercredis et vendredis de 15h à 17h pour venir chercher votre bio-seau et venir déposer vos déchets dans nos bacs à compost. 😉

 

 

Des décoctions naturelles pour soigner les plantes

Dimanche dernier aux Murs à Pêches nous avons préparé ensemble 4 recettes à base d’ingrédients du jardin pour soigner les plantes :

  • L’infusion de fleurs de lavande (infusée dans de l’eau frémissante, et non bouillante) ensuite vaporisée sur les plantes permet de lutter contre les pucerons.
  • Le mélange de quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée avec un peu de produit vaisselle, de l’argile verte et de l’eau ensuite vaporisé sur les plantes permet de les traiter de manière préventive contre les pucerons et les chenilles.
  • Le purin d’ortie, riche en azote (dilué à 10%) est un engrais efficace qui permet de stimuler la croissance des plantes. Il agit également en tant que fortifiant.
  • Le purin de consoude, riche en allantoïne (dilué à 10%) favorise également la croissance des plantes, surtout la floraison et la fructification.

Merci à toutes et à tous pour votre participation !

 

Teinture à l’Indigo

Jeudi dernier c’était atelier teinture naturelle à la Marie du Pré-Saint-Gervais ! Nous nous sommes initiés à la teinture à l’indigo, pigment bleu issu des feuilles de l’indigotier, petit arbuste historiquement cultivé en Inde. Merci à Hélène pour son invitation et à la mairie du Pré-Saint-Gervais !

Atelier teinture végétale aux Murs à pêche

Cet été nous avons confectionné des teintures à l’indigo sur tissus, au Jardin des couleurs dans les Murs à pêches de Montreuil. Tous les participants ont pu repartir chacun avec un tissu et un sac teint avec différents motifs.

Merci à Françoise et à vous tous d’avoir participé.

Atelier graine pour la Fête des Jardins!

Ce dimanche 15 septembre, à l’occasion de la Fête des Jardins, nous vous invitons au jardin Marcotte pour participer à un atelier thématique sur les graines où nous verrons comment différencier les principales caractéristiques de ces dernières (moyens de diffusion, formes, taille, etc…).

L’atelier aura lieu dans le 11ème arrondissement au square Colbert de 14h à 17h.

Voici quelques photos des derniers ateliers botanique et cuisine

Mercredi 19 juin nous avons réalisé une sortie botanique dans une parcelle des Murs à pêches à Montreuil où nous avons vu différentes plantes et appris de nombreuses manières de les utiliser.

Et le dimanche 23 juin, l’atelier cuisine effectué sur notre parcelle des Murs à pêches s’est également bien déroulé, nous y avons concocté des sirops de menthe, mélisse, et romarin provenants du jardin.

Merci à tout le monde pour votre participation !

Atelier cuisine

Le 4e dimanche du mois de Juin nous vous invitons à venir cuisiner les produits de notre jardin des Murs à pêches.

Nous prépareront sirop, confiture et bouquets aromatiques en fonction des disponibilités de la parcelle !

Venez donc nombreux le dimanche 23 Juin de 15h à 17h sur notre parcelle de Montreuil au fond de l’impasse Gobetue, près du cimetière de Montreuil.

À très vite !

Sortie Botanique

Bonjour à tous,

N’oubliez pas que notre atelier habituel du mercredi 19 juin au jardin Marcotte est remplacé par une sortie botanique dans une parcelle des Murs à Pêches de Montreuil !

Nous vous donnons rendez-vous à la mairie de Montreuil à 14h45 !
Pour les retardataires, rendez-vous au Jardin des Couleurs, 39 rue Maurice Bouchor (bus 122 arrêt les ruffins)

À mercredi !